DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le principal taux d'intérêt de la zone euro reste à 4%

Vous lisez:

Le principal taux d'intérêt de la zone euro reste à 4%

Taille du texte Aa Aa

Malgré les signes d’essoufflement de l‘économie de la zone euro, qui comprend désormais 15 membres, la BCE garde toujours la même prudence en raison essentiellement des risques d’inflation. Le conseil des gouverneurs de l’institution monétaire de la zone euro a décidé de ne pas toucher à son principal taux d’intérêt qui reste donc à 4%. Il était à 3,50% en 2006. Le cycle de resserrement du crédit de la BCE correspond à une détente monétaire aux Etats-Unis où la Fed est passée de 5,25 à 4,25%. Les esprits critiques font remarquer que l‘économie américaine ayant actuellement de gros ennuis, il revient donc à l’Europe de stimuler l‘économie plus qu’elle ne le fait actuellement. Les gardiens de l’euro ne les ont pas entendus.

“Le vice-président et moi-même sommes heureux de vous accueillir pour cette première conférence de presse en 2008, a affirmé le Président de la BCE Jean-Claude Trichet : nous sommes préparés à agir de façon préventive pour que les effets inflationnistes de second tour et les risques élevés pesant sur la stabilité des prix ne se matérialisent pas et donc nous avons décidé au cours de notre réunion aujourd’hui de laisser inchangés les taux d’intérêt directeurs de la BCE”.

La banque d’Angleterre aussi n’a pas touché à sa politique monétaire en laissant inchangé sont principal taux d’intérêt à 5,50%. Plusieurs signes de ralentissement de la consommation des ménages outre-manche avaient toutefois incité les investisseurs à revoir à la hausse la probabilité d’une baisse des taux. La situation de la Banque d’Angleterre est aussi délicate que celle de la BCE : les signes d’essoufflement de la croissance s’accumule alors que les pressions inflationnistes restent élevées.