DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le XXe sommet franco-espagnol essentiellement consacré à la coopération anti-terroriste

Vous lisez:

Le XXe sommet franco-espagnol essentiellement consacré à la coopération anti-terroriste

Taille du texte Aa Aa

Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero et le président français Nicolas Sarkozy ont signé un accord sur la coopération anti-terroriste. Il prévoit notamment la mise en place d‘équipes d’enquêteurs permanentes pour traquer les membres de l’ETA. Objectif : mieux prévenir les attentats et tenter de démanteler l’organisation séparatiste basque.

“L’accord qui a été signé aujourd’hui est un accord fondamental : il s’agit de prévenir. Et la façon la plus efficace d‘éviter des attentats terroristes et des actions violentes, c’est la prévention”, a martelé le dirigeant espagnol.

Dernière action sanglante de l’ETA : le meurtre à Capbreton de deux gardes civils espagnols qui étaient en mission de renseignement en France. Deux membres du commando ont depuis été interpellés. Un homme et une femme considérés comme des éléments importants de l’organisation terroriste.

“C’est une bande d’assassins, a lancé Nicolas Sarkozy. Et une bande d’assassins, on ne les laisse pas agir, ni en France ni ailleurs. L’Espagne a payé un suffisamment lourd tribu le plus lourd d’Europe au terrorisme pour que l’Espagne puisse compter sur le soutien de la France, quelque soit, José Luis le sait, le gouvernement espagnol.”

A noter aussi, la relance d’un projet de ligne à très haute tension entre les deux pays. Bloqué depuis une quinzaine d’années par la vive opposition des riverains et des écologistes, le projet définitif doit être adopté avant la fin juin. Dans un souci environnemental, une partie de la ligne serait enfouie.