DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

George W. Bush appelle à la fin de l'occupation israélienne

Vous lisez:

George W. Bush appelle à la fin de l'occupation israélienne

Taille du texte Aa Aa

Le mémorial de Yad Vachem à Jérusalem, dernier temps fort de la visite du président Bush au Proche-Orient. Le chef de la Maison Blanche a ravivé la flamme éternelle qui brûle à la mémoire des six millions de juifs exterminés durant la Seconde guerre mondiale.

Durant son séjour de trois jours en Israël et en Cisjordanie, George W. Bush a tracé les grandes lignes d’un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens qu’il espère voir signé avant la fin de son mandat en janvier 2009. Il a reconnu qu’un tel accord réclamerait des concessions politiques douloureuses de part et d’autre.

Il a aussi promis la création d’un Etat palestinien. “Le point de départ de négociations pour un statut permanent afin de réaliser cette vision semble clair: l’occupation qui a débuté en 1967 doit cesser. L’accord doit établir la Palestine comme la patrie du peuple palestinien, tout comme Israël est la patrie du peuple juif” a martelé le président américain.

C’est sans doute l’appel le plus fort de sa présidence en ce sens. Et d’ajouter qu’Israël devait démanteler ses colonies sauvages mais aussi avoir des frontières sûres. Les Palestiniens pour leur part doivent faire cesser les attaques contre l’Etat hébreu. Le président Bush l’a répété jeudi à son homologue palestinien, lors de sa visite à Ramallah, la première d’un président américain au siège de l’Autorité palestinienne.

Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Ehud Olmert se sont mis d’accord pour lancer des négociation directes sur les questions essentielles au coeur d’un règlement, comme la souveraineté de Jérusalem, le tracé des frontières ou le retour des réfugiés.