DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chavez ne veut plus que les Farc soient considérés comme terroristes

Vous lisez:

Chavez ne veut plus que les Farc soient considérés comme terroristes

Taille du texte Aa Aa

D’abord, il a négocié la libération de deux otages des Farc, ensuite, il affirme que les rebelles marxistes ne sont pas des terroristes. Au lendemain du retour à Caracas de Clara Rojas et Consuelo Gonzales, le président Chavez a invité la communauté internationale à cesser de parler de terroristes : “Les Farc et l’Armée de Libération Nationale sont des armées, pas des groupes terroristes, des armées, de véritables armées qui occupent l’espace en Colombie”

Un discours insupportable pour la Colombie. Cette demande de réhabilitation, une des principales exigences des Farc, est qualifiée de “complètement insensée”, les précisions d’un porte-parole du président Uribe . “Les groupes violents de Colombie sont des groupes terroristes, car ils n’ont créé qu’exodes, souffrances, chômage et pauvreté.”

Fondé dans les années 60 comme bras armé du Parti Communiste colombien, les Farc se considèrent toujours marxistes mais selon les observateurs, le combat politique a laissé place à des activités criminelles, comme la prise d’otage ou le trafic de drogue.