DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'hymne espagnol devrait retrouver des paroles

Vous lisez:

L'hymne espagnol devrait retrouver des paroles

Taille du texte Aa Aa

Vive l’Espagne… voilà comment devrait débuter le nouvel hymne espagnol. Ses paroles ont été dévoilées hier et l‘évènement est de taille pour l’Espagne dont l’hymne, “La marche royale”, était joué sans texte depuis 1978, année où les paroles d’origine avalisées par Franco ont été abandonnées. Derrière ce nouveau texte, un chômeur espagnol de 52 ans. Il explique avoir “écrit cet hymne de sorte que, quand il sera chanté dans un stade, on ne pourra pas se dire qu’il est chanté pour des raisons politiques ou autres.”

Ses paroles retenues par le Comité olympique espagnol sur concours évitent toute référence à des sujets épineux comme la religion. Elles évoquent l’Espagne en des termes fédérateurs. Mais les avis divergent. Beaucoup au sein de la gauche jugent l’hymne autoritaire. C’est le cas de la socialiste Carmen Calvo qui déclare ne pas l’aimer du tout.
Dans la rue, ce passant trouve qu’il ressemble à un poème que sa petite soeur pourrait étudier au collège. Un autre espère un effet positif: “Si cela peut nous aider à gagner l’euro en foot,” dit-il, “moi, je suis pour!”

Finies les compétitions sportives où au mieux, les athlètes espagnols fredonnaient “la la la” sur l’air du morceau. La présentation de ce nouvel hymne est prévue lors d’une cérémonie le 21 janvier où Placido Domingo l’interprétera. Mais pour devenir officielles, ses nouvelles paroles doivent encore être approuvées par le Parlement.