DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France active la clause de sauvegarde sur les OGM

Vous lisez:

La France active la clause de sauvegarde sur les OGM

Taille du texte Aa Aa

La France a décidé vendredi soir d’activer la clause de sauvegarde sur les OGM. Cette clause permet d’interdire provisoirement la culture ou la vente d’un organisme génétiquement modifié en invoquant un risque pour l’environnement ou la santé. Le maïs génétiquement modifié MON 810 conçu par le groupe américain Monsanto est la seule culture OGM présente dans l’Union européenne. Il représente moins de 1% des surfaces de maïs cultivées en France.

Le chantre de la désobéissance en France, José Bové, a salué la décision gouvernementale en mettant un terme à sa grève de la faim entamée début janvier. “Le fait que la France dise on prend la clause de sauvegarde – donc, il n’y aura pas d’OGM en France en 2008, je crois que c’est un moment très important à la fois pour la paysan, mais aussi pour les consommateur et pour toute la société.”

Un avis qui n’est pas partagé par la FNSEA. Jean-Michel Lemétayer dénonce une décision affligeante prise sans recul suffisant. L’Union européenne de son côté est menacée de représailles. Les pays producteurs d’OGM ont porté plainte devant l’OMC. D’autre part, une interdiction générale des cultures transgéniques n’est pas possible aux termes de la législation européenne.