DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak, les baassistes reviennent dans le concert politique

Vous lisez:

Irak, les baassistes reviennent dans le concert politique

Taille du texte Aa Aa

Moins de 5 ans après l’interdiction du parti Baas en Irak, les anciens membres du mouvement de Saddam Hussein pourront être réhabilités. Le Parlement irakien a approuvé hier une loi controversée en ce sens. Seuls les ex-baassistes qui n’ont pas commis de crime et n’occupaient pas des postes de direction pourront réintégrer la fonction publique et avoir droit à une pension de retraite.
Le président américain a salué un “pas important vers la réconciliation.”

Pourtant c’est son administration qui avait rendu persona non grata des centaines de milliers de baassistes après la chute du dictateur irakien Saddam Hussein en 2003. Le parti Baas était au pouvoir depuis son coup d‘état en 1968. La mise au ban de ses ex-membres a gonflé les rangs de l’insurrection sunnite.

La loi sur leur réhabilitation en irrite plus d’un. Des anciens baassistes craignent d‘être la cible des chiites ou que des Irakiens ne montent de faux dossier pour les envoyer en prison. La loi stipule en effet que les victimes du parti Baas pourront saisir des tribunaux pour obtenir des compensations.