DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : après la Sardaigne, la Sicile retraite des déchets napolitains

Vous lisez:

Italie : après la Sardaigne, la Sicile retraite des déchets napolitains

Taille du texte Aa Aa

Mille cinq cent tonnes de déchets en provenance de la région napolitaine ont été déchargés dimanche matin en Sicile.
Après de brèves discussions avec des manifestants plutôt hostiles le convoi de camions a finalement pu prendre la route menant à la décharge d’Aragon dans le sud de l‘île où les ordures seront incinérées.
Malgré tout la situtation s’avère des plus tendues, jusqu‘à présent les manifestants ont exprimé leur colère sans en venir à la violence…
L’armée a été chargée de nettoyer les rues de Naples et de sa région la Campanie. La situation revient progressivement à la normale, mais en terme économiques et d’image, les Napolitains risquent de subir pendant longtemps les conséquences.
Le président du conseil Romano Prodi a lancé un appel à la solidarité au reste de l’Italie. “Notre pays ne peut plus envoyer ses ordures à l‘étranger. C’est une honte que l’on ne doit plus accepter. Il est clair que nous devons trouver une solution et cette solution se trouve ici en Italie”.
La Sardaigne et la Sicile ont été les premières à répondre à l’appel de Romano Prodi.
L’arrivée de milliers de tonnes de détritus en Sardaigne avaient provoqué de nombreuses scènes de violence. Ce dimanche, deux personnes ont été interpellées, soupçonnées d’avoir fomenté un attentat contre le gouverneur de la région.