DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gordon Brown a choisi de soutenir les hôpitaux qui veulent adopter le système de consentement présumé en matière de don d'organe

Vous lisez:

Gordon Brown a choisi de soutenir les hôpitaux qui veulent adopter le système de consentement présumé en matière de don d'organe

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre britannique a étayé ses propos dans une tribune publiée par le Sunday Telegraph ce week-end. A terme le gouvernement devrait faire modifier la loi. Ben Bradshaw, ministre de la Santé.

“Le problème actuel est que 90% du pays se déclare en faveur du don d’organe, mais seul 25% de la population est inscrite dans la base de donnée”.

Le consentement présumé permet aux médecins de prélever les organes à moins que la victime n’ait exprimé son opposition ou que la famille n’indique son désaccord.

Ray Pearson milite en faveur du don d’organe depuis le décès de sa fille, mais il craint que la volonté de Gordon Brown de légiférer trop vite ne soit contre-productive…

“Je pense que si l’on se dirige vers le système du consentement présumé alors on ne laisse pas vraiment le choix aux gens”

Le débat est lancé. En Grande Bretagne, 1000 personnes meurent chaque année dans l’attente d’une greffe.