DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le British Council au centre de la dispute diplomatique entre Moscou et Londres

Vous lisez:

Le British Council au centre de la dispute diplomatique entre Moscou et Londres

Taille du texte Aa Aa

L’ambassadeur du Royaume-Uni en Russie a été convoqué pour évoquer la question des centres culturels britanniques. Deux de ces centres, à Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg, ont rouvert ce matin après les vacances de fin d’année, bravant l’interdiction russe.
Une provocation pour Moscou, l’ambassadeur britannique s’en est expliqué au ministère des Affaires étrangères :
“L’entretien a été court, mais très clair. Le vice-ministre Titov m’a donné un gros dossier qui détaille le point de vue légal russe sur le travail du British Council, et qui envisage le futur. Je ne l’ai pas encore étudié en détail. Ce que j’ai répondu c’est que le British Council travaille en toute légalité, et que ça va continuer. Et que toute action de la Russie serait une entorse à la loi internationale”.

La Russie veut fermer ces centres arguant de problèmes de statut juridique. En vérité, c’est une mesure de rétorsion dans une crise diplomatique qui pourrit les relations des deux pays depuis des mois. A Moscou, on répond que si Londres continue à ignorer les demandes de la Russie, celle-ci pourrait “prendre des mesures spécifiques contre le bureau central du British Council à Moscou”.

Première mesure, Moscou refuse dorénavant de délivrer des visas d’entrée aux futurs employés du centre culturel britannique.