DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Morosité au salon automobile de Détroit

Vous lisez:

Morosité au salon automobile de Détroit

Taille du texte Aa Aa

L’opération marketing du début du salon automobile de Detroit a pris la forme d’un clin d’oeil à la tradition du MidWest, grande région agricole des Etats Unis.
En présentant de nombreux nouveaux modèles, dont il vanteront la double carburation ou la faible consommation en carburant, voir les lignes séduisantes, les constructeurs automobiles présents à l’un des plus grands salons du monde vont essayer, au mois pour quelques jours d’oublier le risque d’une nouvelle crise du secteur.
“En ce qui concerne les ventes de pick-up en 2008, je pense qu’il faut être prudent affirme un manager de Ford présent au salon, parce qu’on n’anticipe pas une reprise dans le secteur de l’immobilier et à partir de là, on aura pas de coup de pouce de la part des fondamentaux de l‘économie mais pour parler de ce produit sur le marché nous devrons être capables de bien faire avec les clients”.
On le voit l’optimisme n’est pas délirant mais comment le pourrait-il quand on voit l‘évolution du marché automobile américain (voiture, 4×4 et Pick-up), passé de 17 millions de voitures vendues en 2005 à une estimation de 15 millions et demi en 2008.
Le probable resserrement du crédit à la consommation en 2008 va exercer une forte pression sur la volonté des consommateurs américains à se lancer dans un achat important. Pourtant, General Motors par exemple, table toujours sur un rebond de la demande au second semestre et sur un marché automobile américain de plus de 16 millions d’unités. Cet optimisme, de circonstance ou pas, n’est pas partagé par les autres constructeurs américains.