DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

EMI resserre les boulons pour se "repositionner sur le marché du disque"

Vous lisez:

EMI resserre les boulons pour se "repositionner sur le marché du disque"

Taille du texte Aa Aa

Le plan de réduction des coûts de la maison de disques britannique EMI, reprise cet été par le fonds d’investissement Terra Firma, devrait lui permettre d‘économiser environ 265 millions d’euros par an. Malheureusement pour la popularité du nouveau patron de EMI, Guy Hands, ce plan s’accompagne de 1.500 à 2.000 suppressions d’emplois soit environ un tiers des effectifs du groupe. EMI confirme que ce plan vise à le repositionner sur le marché du disque.
“Le business de la musique change très rapidement affirme ce journaliste spécialisé. Comme vous le savez, les ventes de CD plongent réellement et le ventes de téléchargement sur internet augmentent vraiment, mais le problème c’est que cela ne compense pas la chute des CD car ça coute moins cher et les clients qui téléchargent en payant ne sont pas si nombreux”.
EMI est la troisième major du disque loin derrière Sony BMG et Vivendi Universal avec 13,5% de part du marché mondial. La nouvelle direction affirme que seul 85% des artistes sous contrat rapporte de l’argent et 200 artistes sur 14.000 représentent la grande majorité du chiffre d’affaires.
Conséquences néfaste de ce plan de réduction des coûts, les artistes vedettes de EMI : Robbie Williams ou Coldplay menacent – selon leurs managers – de ne pas livrer leurs prochains albums si des garanties ne leur sont pas données sur le montant des dépenses de promotion et de distribution consacrées à la sortie de leur nouvel opus.