DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La présidence slovène de l'Union devant les eurodéputés

Vous lisez:

La présidence slovène de l'Union devant les eurodéputés

Taille du texte Aa Aa

Il y a une semaine, la présidence slovène de l’Union européenne recevait la Commission pour lui présenter son programme. Ce mercredi, c’est le Premier ministre Janez Jansa qui fait le déplacement à Strasbourg. Il y exposera en détail l’agenda des six mois à venir. Alors que la France, qui prendra le relais en juillet, fait déjà de grandes annonces, la Slovénie semble réduite à un rôle mineur. Ratification du traité de Lisbonne oblige, le mot d’ordre est de ne pas faire de vagues. L’eurodéputé Alain Lamassoure :

“Pendant cette période, il vaudra mieux éviter de mettre sur la table des propositions audacieuses, un peu provocantes, qui risqueraient de susciter des campagnes hostiles à l’Europe dans tel ou tel pays européen. Donc, ce pilotage de la période de ratification sera sans doute l’une des grandes tâches, ingrates mais fondamentales, de la présidence slovène.”

Il y a tout de même un dossier central auquel la Slovénie entend s’atteler : le Kosovo. Alors que la province est en passe de proclamer son indépendance, Ljubjana veut convaincre les Européens de jouer l’apaisement avec la Serbie en signant un accord d’association. L’avis de cet expert :

“Les Slovènes n’ont pas connu de guerre avec la Serbie, contrairement à la Croatie par exemple. Je dirais donc que la position slovène à l‘égard de Belgrade en termes de rapports politiques et diplomatiques est relativement franche.”

Janez Jansa devrait être accueilli chaleureusement dans l’hémicycle européen. Son pays de deux millions d’habitants est le premier des anciens pays communistes à présider l’Europe. Il fut aussi le premier il y a un an à rejoindre la zone euro.