DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le crédit à la consommation en passe d'être européanisé

Vous lisez:

Le crédit à la consommation en passe d'être européanisé

Taille du texte Aa Aa

Voiture, meubles, électro-ménager… Pour financer ces achats, deux Européens sur trois ont recours au crédit à la consommation. Mais rares sont ceux qui empruntent à l‘étranger. Pour faciliter les emprunts dans un autre pays européen, un projet d’harmonisation vient d‘être bouclé. Débattu par les eurodéputés ce mardi, il sera soumis à leur vote mercredi. Parmi les mesures-clé : le droit au remboursement anticipé avec une indemnité plafonnée à 1%. Monique Goyens, directrice générale du Bureau européen des unions de consommateurs :

“Tout le monde est d’accord, toutes les institutions, la Commission, le Parlement, le Conseil… Tout le monde est d’accord pour dire qu’il existe un droit pour le consommateur de payer plus tôt que prévu tout le solde de son crédit. C’est le principe “qui paye ses dettes s’enrichit”. Et il faut laisser cette liberté aux consommateurs.”

Le projet concerne tous les crédits à la consommation allant de 200 à 75.000 euros, mais pas les crédits immobiliers. Pour permettre au client de mieux comparer les offres, les banques devront standardiser le calcul du taux annuel effectif global. Il devra par exemple tenir compte des frais, commissions et assurances obligatoires. L’emprunteur aura ensuite 14 jours pour se rétracter. Alors que le taux moyen varie aujourd’hui de 6% en Finlande à 12% au Portugal, la nouvelle législation, si elle est adoptée, devrait donner un coup de fouet à la concurrence.