DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La démission du ministre italien de la justice pourrait fragiliser le gouvernement Prodi

Vous lisez:

La démission du ministre italien de la justice pourrait fragiliser le gouvernement Prodi

Taille du texte Aa Aa

Entre l’amour de sa famille et le pouvoir, le ministre italien de la justice choisit sa famille.
C’est par ses mots que Clemente Mastella a justifié ce matin devant le Parlement sa démission du gouvernement, après l’assignation à résidence de son épouse dans une affaire de corruption. Sa femme, Sandra Lonardo, préside le conseil régional de la Campanie, la région de Naples. Clemente Mastella a estimé que ce mandat d’arrêt contre son épouse est une nouvelle tentative de le discréditer.

Sa démission pourrait en tout cas ouvrir une crise politique en Italie. Le gouvernement de Romano Prodi risque d‘être un peu plus fragilisé. Il pourrait perdre le soutien du petit parti de Clemente Mastella, l’Union des démocrates pour l’Europe, en raison du départ de son leader du gouvernement.

Ce parti catholique de centre-gauche a beau ne compter que trois sénateurs à la chambre haute du Parlement, leurs soutiens s’avèrent souvent nécessaires au gouvernement Prodi dont la majorité au Sénat ne tient qu‘à deux voix.