DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Clonage des animaux d'élevage : le débat prend de l'ampleur en Europe

Vous lisez:

Clonage des animaux d'élevage : le débat prend de l'ampleur en Europe

Taille du texte Aa Aa

Animaux clonés contre élevage traditionnel… Le débat éthique est ouvert. Interrogé sur la commercialisation de laitages et de viande issus d’animaux clonés, le comité de bioéthique de la Commission européenne a freiné des quatre fers. Compte tenu des souffrances et des problèmes de santé des animaux porteurs et clonés, le comité dit douter du bien-fondé du clonage à des fins alimentaires. L’Autorité européenne de sécurité des aliments avait, elle, émis un premier avis favorable la semaine dernière. A la Commission, on sait que l’on marche sur des oeufs :

“Les produits clonés ne sont pas commercialisés en Europe. Ce que nous avons en Europe, ce sont des clones à des fins de recherches, mais pas de produits commerciaux”, a déclaré une porte-parole.

Le clonage, qui consiste à transférer le noyau d’une cellule adulte dans une cellule embryonnaire pour produire une copie, est pratiqué par quelques sociétés aux Etats-Unis, en particulier sur les bovins. Et l’agence américaine qui encadre les produits alimentaires a donné son feu vert définitif cette semaine. Bref, la course est lancée, même si outre-Atlantique, les éleveurs et les consommateurs ont eux aussi des réserves. En ces temps de flambée des prix des denrées, les pro-clonage ont certes des arguments. Mais en Europe, la levée de bouclier est déjà telle que Bruxelles a promis de consulter les consommateurs.