DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La démission du ministre de la Justice menace la stabilité de la coalition italienne

Vous lisez:

La démission du ministre de la Justice menace la stabilité de la coalition italienne

Taille du texte Aa Aa

Romano Prodi n’a pas encore accepté la démission de son ministre. Le chef du gouvernement a bien trop besoin du soutien de ce Sénateur qui est également leader de l’UDEUR, petit parti catholique essentiel à l‘équilibre de la coalition gouvernementale de centre-gauche. Mais Clemente Mastella veut partir.

Le ministre de la Justice est accusé de corruption dans une vaste affaire qui touche 23 personnes dont sa femme, Sandra Leonardo, présidente du conseil régional de Campanie (région de Naples) assignée à résidence. Elle aurait demandé de l’argent à un responsable hospitalier.

Clemente Mastella est lui soupçonné d’avoir exigé, et obtenu du gouverneur de la région, la nomination d’un proche à un poste de responsabilité.

Une affaire qui risque de porter préjudice au parti de Mastella déjà mis à mal par la Cour Constitutionnelle. L’instance donne son feu vert à la tenue d’un référendum sur une réforme électorale. Si cette réforme est adoptée, les petits partis comme l’UDEUR sont voués à disparaître.