DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Roumanie accentue sa lutte contre la corruption

Vous lisez:

La Roumanie accentue sa lutte contre la corruption

Taille du texte Aa Aa

Le président Traian Basescu a donné son feu vert aux enquêtes criminelles ouvertes pour des cas présumés de corruption à l’encontre de l’ancien premier ministre Adrian Nastase et de sept anciens ou actuels ministres. “J’ai considéré que je bloquerais le cours de la justice si je n’approuvais pas l’ouverture d’enquêtes criminelles dans ces affaires”.

Adrian Nastase est accusé de corruption dans des affaires immobilières à Bucarest lorsqu’il était chef du gouvernement entre 2000 et 2004. L’ex-ministre de la justice Tudor Chiuariu est lui soupçonné d’avoir outrepassé ses fonctions en approuvant le transfert de revenus immobiliers.

La décision du président Basescu est également un signal clair envoyé à la Commission européenne après son rapport du mois dernier dans lequel elle demandait à Bucarest d’accélérer sa réforme du système judiciaire afin de renforcer sa lutte contre la corruption.