DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le British Council suspend ses activités à Saint-Petersbourg et Ekaterinbourg

Vous lisez:

Le British Council suspend ses activités à Saint-Petersbourg et Ekaterinbourg

Taille du texte Aa Aa

Le British Council dans l’oeil du cyclone. Le prestigieux institut qui assure le rayonnement de la culture britannique dans le monde se voit contraint de suspendre ses activités à Saint-Petersbourg et Ekaterinbourg en Russie. Une décision qui fait suite à une campagne de harcèlement. Le ministre britannique David Miliband a fait part de sa colère :
“ La Russie n’a pas réussi à fournir la moindre raison légale pour expliquer que le British Council devrait cesser d’opérer. Donc, au lieu d’intenter une action légale, le gouvernement russe a eu recours à l’intimidation du personnel du British Council. Nous avions déjà vu de tels procédés pendant la guerre froide mais nous pensions franchement que cela était derrière nous.”

Entre autres reproches, Moscou accuse l’institut britannique de ne pas s’acquitter de ses obligations fiscales. La police russe s’est invitée, de nuit, au domicile d’une dizaine de personnes travaillant pour le British Council. Un Russe estime que
“ tout cela, c’est de la politique, vous savez … C’est juste que les relations avec la Grande-Bretagne se sont déteriorés. Je ne pense pas que ce soit grave, les choses vont finir par s’arranger …”
L’affaire apparaît en effet comme un nouvel épisode sur la ligne diplomatique entre Londres et Moscou. Ligne à haute tension depuis la mort de l’ancien agent du KGB Alexander Litvinenko, empoisoné au polonium 210 en novembre 2006, à Londres.