DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gordon Brown à Pékin : "la Grande Bretagne attend avec impatience les investissements chinois".

Vous lisez:

Gordon Brown à Pékin : "la Grande Bretagne attend avec impatience les investissements chinois".

Taille du texte Aa Aa

Normalement on aurait du assister à un match de ping-pong entre le premier ministre britannique Gordon Brown en visite officielle en Chine et son hôte/homologue Wen Jiabao mais le successeur de Tony Blair s’est défilé et nous n’avons eu droit qu‘à une démonstration entre deux professionnels anglais et chinois de la petite balle.

Pourtant, au premier jour de sa visite en Chine, Gordon Brown s’est montré très offensif en appelant de ses voeux les investissements chinois en Grande Bretagne. “Nous voulons que la Grande Bretagne soit la première destination dans le choix des investissements chinois dans le monde. Je crois que le nouveau degré de partenariat que nous voulons atteindre, élèverait l’investissement des entreprises chinoises en Grande Bretagne et les volumes commerciaux entre nos deux pays”. Gordon Brown a même proposé à la Chine d’ouvrir à Londres le premier bureau à l‘étranger de son fonds souverain China Investment Corp.

Les deux pays veulent porter à 41 milliards d’euros leurs échanges commerciaux en 2010 soit 50% de plus qu‘à l’heure actuelle. En attendant, l’importante délégation qui accompagne le chef du gouvernement britannique va signer des contrats d’une valeur de plus de 500 millions d’euros. La bourse de Londres : le London Stock Exchange a fêté l’ouverture de sa représentation à Pékin dont l’objectif est selon l’opérateur britannique : “de renforcer sa place de marché international de choix pour les compagnies chinoises”.