DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les bourses européennes jouent au yo-yo

Vous lisez:

Les bourses européennes jouent au yo-yo

Taille du texte Aa Aa

Après avoir ouvert en hausse saluant ainsi la baisse des taux américains décidée hier par la Fed, Paris, Londres et Francfort sont reparties à la baisse. Les marchés réagissent négativement aux propos de Jean-Claude Trichet.

Le président de la Banque centrale européenne a reconnu que la croissance économique en zone euro pourrait être moins importante que prévu. Jean-Claude Trichet a rappelé que le mandat de la BCE portait sur la lutte contre l’inflation et non sur le soutien à la croissance.

Les marchés asiatiques et le gouverneur de la banque du Japon avaient eux aussi salué la nuit dernière le geste de la Réserve fédérale qui a mis fin au moins provisoirement à deux jours de panique. Tokyo, Hong-Kong et Shanghai ayant regagné la nuit dernière leurs pertes de la veille.

Mais les investisseurs restent extrêmement prudents avec la crainte d’une récession outre-atlantique liée à la crise des prêts immobiliers à risques américains. La crise financière sera au coeur du forum économique de Davos qui commence aujourd’hui en Suisse.

Wall Street, qui a rouvert hier après un week-end prolongé, est pour sa part parvenue à limiter ses pertes, le Dow Jones terminant en baisse hier soir de 1,06% et le Nasdaq de 2,04%.