DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La banque française Société Générale victime de la fraude la plus importante de l'histoire du secteur financier

Vous lisez:

La banque française Société Générale victime de la fraude la plus importante de l'histoire du secteur financier

Taille du texte Aa Aa

Le courtier de la Société générale, responsable de près de 5 milliards d’euros de pertes révélées par la banque n’aurait pas fraudé à son profit selon les syndicats, mais aurait profité de sa très bonne connaissance des procédures de contrôle pour dissimuler ses opérations. Qu‘à cela ne tienne, cette fraude a grevé de 4,9 milliards d’euros les comptes de la deuxième banque française : une perte à laquelle il faut en ajouter une autre de 2 milliards d’euros, dûe celle-ci à l’exposition de la Société Générale aux “subprimes” américains.

Pour renflouer ses fonds propres, la banque doit procéder très prochainement à une augmentation de capital de 5,5 milliards d’euros. “Cette augmentation de capital est annoncée ce matin, affirmait vendredi le Pdg Daniel Bouton, elle sera lancée dans les jours qui viennent. Je crois qu’ils peuvent compter sur la détermination formidable de tout le personnel de cette maison pour pallier complètement les conséquences de cette fraude complètement exceptionnelle”.

Le fraudeur aurait pris la fuite selon la Banque de France qui va enquêter pour déterminer les circonstances de cette fraude. Plus généralement certains analystes estiment que les problèmes pour les banques françaises ne sont pas terminés.

“On aura je crois d’autres problèmes qui sont déjà apparus aux Etats-Unis, on va avoir entres autres une redéfinition du paysage bancaire dans le monde entier et la France n’y échappera pas malgré ce que certains pouvaient dire que les banques françaises étaient entre guillemets épargnées, elles sont comme les autres à la table du grande casino”.
En 2007, le résultat net de la Société Générale sera positif de 600 à 800 millions d’euros comparé aux 5 milliards et 200 millions affichés en 2006.