DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plan européen contre le réchauffement climatique critiqué par le patronnat et les ONG

Vous lisez:

Le plan européen contre le réchauffement climatique critiqué par le patronnat et les ONG

Taille du texte Aa Aa

L’une des mesures phare du projet : faire payer dès 2013 des “permis de polluer” aux entreprises qui émettent le plus de gaz à effet de serre. Les industriels craignent que cela n’affecte leur compétitivité tandis que Greenpeace juge le texte insuffisant.

“Ce qu’ils ont fait aujourd’hui démontre qu’il sont sur la bonne voie. Il ont fait beaucoup pour être qualifiés de leader climatique”, estime une membre de l’organisation. “Mais ce n’est pas suffisant c’est pourquoi il nous faut observer le Parlement européen, les 27 Etats membres et leurs gouvernements. Il faut qu’ils rendent ces propositions plus strictes, plus ambitieuses”.

Le texte a été présenté mercredi au Parlement européen de Bruxelles par le Président de la Commission, Jose Manuel Barroso.

L’objectif de ce plan : réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport à leurs niveaux de 1990, et ce d’ici à 2020. Sur cette même période, les 27 devront porter à 20% la part des énergies renouvelables qui ne représentent actuellement que 8,5% de la consommation.

Des objectifs calculés en fonction de la richesse de chaque Etat membre. La France devrait réduire ses émissions de 14%. Les pays les plus pauvres de l’Union pourront eux les augmenter de façon limitée, jusqu‘à 20% par exemple pour la Bulgarie.