DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Données des passagers aériens : l'Europe veut imiter les Etats-Unis

Vous lisez:

Données des passagers aériens : l'Europe veut imiter les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

La conservation des données personnelles des passagers est de nouveau d’actualité. Après les Etats-Unis, l’Europe envisage elle aussi d’exiger toute une série d’informations sur les passagers aériens qui atterrissent sur son sol. Dans ce registre seraient consignées 19 données allant du nom du voyageur au mode de paiement en passant par son téléphone. Franco Frattini, commissaire européen à la Justice et la Sécurité :

“Ceci est absolument nécessaire. Nous nous sommes occupés de la sécurité des Américains et désormais, il est temps de nous occuper de la sécurité des Européens. Le terrorisme demeure la menace numéro un.”

C’est précisément au nom de la lutte contre le terrorisme que les ministres européens de la Justice et des Affaires intérieures ont accueilli favorablement la proposition aujourd’hui. Bruxelles, qui a promis de tenir compte de l’avis du Parlement européen, espère mettre en place ce registre dès 2010.

Les ministres ont aussi abordé la question de l’espace Schengen. Depuis l‘élargissement de l’espace sans frontières à neuf pays d’Europe centrale il y a un mois, la sécurité aux frontières extérieures semble préservée, mais des demandeurs d’asile tentent fréquemment de passer clandestinement d’un pays à l’autre.