DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie en quête d'un gouvernement de transition

Vous lisez:

L'Italie en quête d'un gouvernement de transition

Taille du texte Aa Aa

Une lourde tâche pèse sur les épaules du président italien. Après la chute du gouvernement de Romano Prodi hier, Giorgio Napolitano doit maintenant trancher entre des élections anticipées et un cabinet de transition. La deuxième hypothèse semble actuellement la plus probable. En attendant, Romano Prodi s’est vu chargé par le président de gérer les affaires courantes.

L’ensemble de la classe politique italienne sait qu’il faut réformer le système électoral, mais “cette réforme aura besoin de quelques semaines pour être élaborée, estime un sénateur du parti de droite Forza Italia. Les différents partis auront du mal à s’accorder”. La droite pousse donc pour se rendre aux urnes rapidement. “Nous voyons bien qui prend soin des institutions et souhaite une importante réforme électorale, attaque un député du Parti démocrate, situé au centre-gauche, et qui veut aller très vite aux élections pour gouverner de nouveau”.

La droite italienne a tout à gagner en cas de législatives anticipées : elle est donnée victorieuse dans les sondages avec au moins une dizaine de points d’avance sur la gauche. Le président Napolitano est plutôt favorable à un gouvernement de transition. Il a commencé aujourd’hui ses consultations.