DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Poutine refuse catégoriquement l'indépendance du Kosovo

Vous lisez:

Poutine refuse catégoriquement l'indépendance du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

La Russie a réaffirmé à la Serbie son refus catégorique d’une déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo. C’est le sens de la prise de position de Vladimir Poutine qui avait à ses côtés son dauphin Dmitri Medvedev, lors de la signature d’importants accords énergétiques au Kremlin ce vendredi avec les dirigeants serbes, le président Boris Tadic et le premier ministre Vojislav Kostunica. Boris Tadic a assuré que la Serbie ne renoncera jamais à la préservation de son intégrité territoriale, il a malgré tout laissé la porte ouverte à un compromis.

Pour le président russe, l’indépendance du Kosovo risquerait de créer un précédent en droit international. “Nous avons constaté avec les dirigeants serbes,” a-t-il indiqué, “qu’une nouvelle fois, nous sommes catégoriquement contre l’annonce unilatérale de l’indépendance du Kosovo.” Il a assuré que “cela peut entraîner de graves dommages pour tout le système du droit international et des conséquences négatives pour les Balkans et aussi pour la stabilité dans d’autres régions du monde”.

Lors de cette entrevue, Russes et Serbes ont entériné la prise de contrôle par le géant public russe Gazprom du plus grand groupe pétrolier et gazier serbe. La Russie fera aussi passer par la Serbie une branche de son futur pipeline de gaz de la Sibérie vers le sud de l’Europe. Une victoire pour Moscou face à l’Union européenne qui plaide elle pour un pipeline via la Turquie.