DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une enquête réclamée par Annan sur les massacres au Kenya

Vous lisez:

Une enquête réclamée par Annan sur les massacres au Kenya

Taille du texte Aa Aa

L’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, médiateur dans la crise au Kenya, réclame une enquête internationale de toute urgence. Il explique avoir vu des “violations systématiques des droits de l’Homme” dans l’ouest du pays, comme en témoignent des images filmées à l’hôpital de Nakuru, la capitale de la province de la vallée du Rift. Plus de 90 personnes y ont déjà été admises alors que la capacité n’est que de 36 lits.

“Nous avons assisté à des violations brutales des droits de l’Homme, a déclaré Kofi Annan depuis Nairobi. Il est essentiel que les faits soient établis et que les responsables rendent des comptes”. Dans la seule ville de Nakuru, dans la vallée du Rift, au moins 45 personnes ont été tuées depuis jeudi soir.

Le cercle vicieux des représailles est en marche. Ce samedi, des habitants de l’ethnie Kikuyu se sont organisés pour se venger des attaques qu’ils avaient subies hier. Des maisons sont chaque jour en feu. Près de 250.000 Kenyans sont actuellement jetés sur les routes.