DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Feu vert à l'Eufor

Vous lisez:

Feu vert à l'Eufor

Taille du texte Aa Aa

Les capitales européennes ont donné leur accord au lancement de l’Eufor qui sera la plus grande opération militaire de l’histoire de l’Union européenne. D’ici mai ou juin, 3.700 soldats seront déployés au Tchad et en Centrafrique, dans des régions voisines du Darfour soudanais, en proie à la guerre civile. Le plus gros du contingent viendra de France, avec 2.100 soldats, puis de Pologne et d’Irlande, les deux pays fournissant chacun 400 hommes. Mais au total, 14 pays participent.

Les ministres européens auraient dû donner le coup d’envoi de la mission dès novembre, mais jusqu‘à il y a peu, des moyens logistiques manquaient. L’Eufor, qui complétera une mission mixte de l’ONU et des Nations africaines, veillera surtout à la sécurité des réfugiés, des déplacés, et facilitera le travail du personnel humanitaire.

La mission sera dirigée par un général irlandais depuis ce quartier général dans la banlieue parisienne. Et c’est un français qui commandera les opérations sur le terrain.

Le conflit qui déchire le Darfour soudanais, et qui est tout à la fois politique et ethnique, a débordé les frontières du Tchad et de la Centrafrique voisine, où des dizaines de milliers de personnes ont aussi été déplacées par les violences. Depuis qu’il y a cinq ans, des ethnies africaines sont entrées en rébellion contre le pouvoir central de Khartoum, dominé par les Arabes, 200.000 personnes ont péri et plus de deux millions ont dû prendre la fuite.