DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition libanaise enterre ses morts et demande des comptes à l'armée

Vous lisez:

L'opposition libanaise enterre ses morts et demande des comptes à l'armée

Taille du texte Aa Aa

Après les violences de dimanche où huit personnes ont été tuées dans les quartiers chiite de Beyrouth, les mouvements pro-syrien, Amal et le Hezbollah ont organisé des funérailles séparées pour leurs militants tués afin d‘éviter des cérémonies massives qui pourraient attiser encore les tensions. L’opposition veut connaître les responsables. L’armée a t-elle tirée et si c’est le cas qui a donné l’ordre ?

L’armée a lancé une enquête en accord avec le mouvement Amal. Son président, Nabih Berri qui est aussi le président du parlement a rencontré le général Michel Sleimane qui est pressenti pour devenir le prochain président du pays.

Ces violences qui ont fait une 9ème victime aujourd’hui dans le sud du pays ont entraîné un déploiement en force des militaires.

La presse et de nombreux analystes craignent que la perte éventuelle de neutralité des militaires ne participe à une spirale pouvant conduire à une nouvelle guerre civile dans un Liban déjà meurtri par les attentats et sous le coup d’une grave crise politique.