DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La spirale meurtrière continue de s'auto-alimenter au Kenya

Vous lisez:

La spirale meurtrière continue de s'auto-alimenter au Kenya

Taille du texte Aa Aa

Dans plusieurs villes de la Vallée du Rift, à l’ouest, on voit souvent ce genre de scènes : des bandes d’hommes armés de bâtons, de machettes ou de lances qui se font face et se narguent. C’est un conflit vieux de plusieurs décennies qui ressort, entre l’ethnie Luo et l’ethnie Kikuyu, la plus nombreuse et la plus aisée du Kenya. Seule l’interposition des policiers parvient parfois à éviter le pire.

Mais la plupart du temps, c’est l’affrontement. Au moins 26 personnes ont été tuées depuis dimanche soir dans la Vallée du Rift. Les villes de Nakuru et Naivasha, d’ordinaire tranquilles, sont devenues des zones de guérilla permanente. Des habitants sont même brûlés vifs dans leurs maisons.Les hôpitaux ne désemplissent plus, et beaucoup de blessés y meurent de leurs blessures. En raison du chaos, la criminalité augmente. Deux Allemands ont été assassinés dans leur villa sur la côte kenyane. Et les déplacés sont de plus en plus nombreux : au moins 250.000.