DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Eufor entame son déploiement au Tchad et en Centrafrique

Vous lisez:

L'Eufor entame son déploiement au Tchad et en Centrafrique

Taille du texte Aa Aa

Une centaine d’hommes se trouvent déjà au Tchad et ont été rejoints ce mardi par un contingent italien d’une vingtaine de soldats. Cette mission de 3.700 soldats, la plus importante qu’ait jamais entreprise l’Union européenne, devrait être au complet à la mi-mai. A la tête des opérations, le général irlandais Patrick Nash. Il espère sécuriser les régions frontalières du Darfour soudanais en 12 mois, la durée initialement prévue pour cette force militaire. Une force neutre, mais qui ripostera si nécessaire, a expliqué Patrick Nash :

“Nous avons un mandat très clair. Si les rebelles n’interfèrent pas avec notre mission, alors ce n’est pas notre affaire. Vous avez vu le détail de notre mission. Mais s’ils interfèrent, nous agirons.”

Le conflit du Darfour s’est propagé aux frontières des pays voisins, plus particulièrement le Tchad, où les positions des rebelles ont été bombardées par l’aviation du gouvernement central à l’endroit même où la force doit se déployer. Officiellement, l’Eufor sera là pour protéger les réfugiés retranchés dans des camps à l’est du Tchad et au nord-est de la Centrafrique.

Elle devra faciliter le travail des organisations humanitaires et veiller à la sécurité des civils. Les réfugiés soudanais et les déplacés tchadiens et centrafricains se comptent par centaines de milliers. Quant à ramener la paix au Darfour lui-même, ce sera la mission d’une force mixte mêlant des hommes de l’ONU et de l’Union africaine.