DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : Franco Marini chargé de trouver un accord sur la réforme électorale

Vous lisez:

Italie : Franco Marini chargé de trouver un accord sur la réforme électorale

Taille du texte Aa Aa

Franco Marini chargé par le chef de l’Etat italien d’examiner la possibilité d’un accord sur une réforme électorale, dont serait ensuite chargé un gouvernement de transition. Franco Marini a accepté cette mission “difficile et grave”, “j’agirai rapidement, et avec détermination” a t il promis.

Une décision qui écarte pour le moment des élections anticipées comme les réclame la droite, le président Politano s’en est expliqué : “Une dissolution du parlement est une décision grave, la plus grave qui soit attribuée à un président , a-t-il, et cette fois-ci, en plus, la décision devrait être prise à moins de deux ans de dernières élections.”

Ultime tentative de Georgio Napolitano de sortir de la crise après la démission de Romano Prodi la semaine dernière. Lui même opposé à des élections immédiates, le chef de l’Etat a achevé hier soir quatre jours de consultations avec les partis politique, sans succès.

La modification de la loi électorale par un gouvernement de transition avant tout scrutin, c’est ce que souhaite la gauche. Mais la droite de Silvio Berlusconi réclame des élections immédiates, estimant que la loi actuelle permet d’obtenir une majorité stable.

Les sondages plaident d’ailleurs en faveur l’ex-chef du gouvernement, qui aurait l’appui de 54 pourcent des électeurs italiens en cas d‘élections maintenant. Des italiens plus que jamais lassés de l’instabilité politique dans le pays, qui en est à son 61e cabinet depuis 1945…