DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Poursuite des violences malgré le dialogue entre le président et l'opposition

Vous lisez:

Poursuite des violences malgré le dialogue entre le président et l'opposition

Taille du texte Aa Aa

A Dandora, à l’est de Nairobi, l’assassinat hier d’un législateur de l’opposition a de nouveau mis le feu aux poudres. Des militants en colère sont sortis dans la rue, machette au point. La violente réponse de la police et de l’armé ne se fait pas attendre.

Le conflit post-électoral tourne plus que jamais à l’affrontement ethnique. D’un côté les opposants, membre de la tribu Luo, de l’autre les Kikuyus, fidèles au président. Les affrontements entre ces deux ethnies, dans un pays qui compte une cinquantaine de tribus, ont fait près d’un millier de morts et 250.000 déplacés.

Seul espoir de sortie de crise, le médiateur Kofi Annan sous mandat de l’Union Africaine. L’ancien secrétaire général de l’ONU a réunis pour la seconde fois le chef de l’Etat kenyan et le leader de l’opposition. Mwai Kibaki, officiellement réélu président le 27 décembre, affirme avoir pour priorité de ramener le calme et la sécurité. Mais pour cela il faut, selon le leader de l’opposition, régler la question électorale. Raila Odinga conteste les résultats du scrutin. Une élection émaillée de fraudes de l’aveu même des observateurs internationaux.