DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ndjamena est tombée, la capitale tchadienne est aux mains des rebelles

Vous lisez:

Ndjamena est tombée, la capitale tchadienne est aux mains des rebelles

Taille du texte Aa Aa

Les troupes hostiles au président Idriss Deby sont désormais dans le centre ville tout près du palais présidentiel, où selon des témoins les combats à l’arme automatique font rage. Les rebelles ont d’ailleurs promis la chute du chef de l’Etat pour ce samedi et se prépareraient à attaquer le palais présidentiel où Idriss Deby s’est retranché.

Hier, de violents affrontements dans la ville de Massaguet, située à 50km au nord est de Ndjamena, avaient obligé le président à cadenacer la capitale, un dispositif qui n’aura pas suffi à stopper la progression des rebelles.

Paris a envoyé cent cinquante soldats supplémentaires au Tchad pour préparer une évacuation rapide des 1500 francais présents sur place. La France qui devrait aussi évacuer des ressortissants étrangers.

De son côté, l’Union africaine dont le sommet se tient actuellement à Addis Abeba en Ethiopie, a fermement condamné l’attaque lancée par les rebelles tchadiens et a exigé l’arrêt des hostilités.

Ce bouleversement intervient à quelques jours du déploiement de la force conjointe des Nations Unies et de l’Union africaine dans l’est du Tchad, censée protéger les réfugiés du Darfour. Un déploiement qui a d’ores et déjà été repoussé.