DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie divisée après le vote d'un amendement pour légaliser le port du voile à l'Université

Vous lisez:

La Turquie divisée après le vote d'un amendement pour légaliser le port du voile à l'Université

Taille du texte Aa Aa

Les manifestations contre le projet n’y auront rien fait. Le Parlement turc a fait un premier pas la nuit dernière vers la légalisation du port du voile à l’Université, en adoptant un amendement constitutionnel en ce sens. Un projet qui soulève une forte opposition, les milieux laïcs et l’opposition social-démocrate dénonçant une remise en cause des principes laïcs de la Turquie.

Au terme d’un débat houleux de plus de treize heures, la révision constitutionnelle a été approuvée par 404 députés, soit plus des deux tiers des voix nécessaires. Le gouvernement entend avec cet amendement défendre la liberté individuelle des étudiantes musulmanes qui jusqu‘à présent doivent enlever leur voile lorsqu’elles entrent dans leur université.

Ces citoyennes turques désapprouvent ce changement. “Face à nos amies qui portent le voile,” dit cette femme, “nous, si on ne porte pas le voile, que vont-elles penser de nous? Nous allons nous voir les unes les autres comme des citoyennes différentes, ce n’est pas une bonne chose.” Pour cette autre, “cet amendement adopté à la va-vite par trois partis au Parlement, provoque la division du pays qui était déjà flagrante.”

Mais d’autres sont pour la loi, comme cette jeune femme qui explique avoir eu la vie dure pendant ses études à l‘école de droit et soutenir le projet du Parlement sur le voile car elle l’estime conforme à sa religion, à la justice et à la démocratie.

Dans une Turquie musulmane à 99% et strictement laïque, les opposants à cet amendement sur l’Université craignent qu’il n’entraîne l’accès des femmes voilées à la fonction publique et aux écoles.