DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les alliés des Etats-Unis dans l'OTAN n'enverront sans doute pas de renforts en Afghanistan

Vous lisez:

Les alliés des Etats-Unis dans l'OTAN n'enverront sans doute pas de renforts en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Les ministres de la Défense de l’Alliance atlantique, réunis ce jeudi en Lituanie n’ont pas plié sous la pression de Washington. Les Etats-Unis avaient notamment sollicité la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.
Paris a pour l’heure réservé sa réponse. Berlin a refusé catégoriquement, son mandat au sein de l’ISAF, la Force Internationale d’assistance à la sécurité exclut tout engagement dans le sud du pays.
Robert Gates, le secrétaire américain à la Défense exigeait de ses partenaires un partage plus grand de l’effort de guerre. Il s’est néanmoins refusé à parler de crise au sein de l’organisation et suggère à ses alliés de contribuer d’une autre manière.

Jaap de Hoop Scheffer, le secrétaire général de l’OTAN, a tempéré la situation: “Tous les alliés sans exception sont tous en Afghanistan. Ils se sont engagés sur le long terme. Le développement et la reconstruction prennent énormément de temps, ce qui ne signifie pas que cela doit prendre une génération, cela ne signifie pas que nous serons là bas militairement toute une génération.”

L’ISAF dirigée par l’OTAN sous mandat de l’ONU est passée de 16.000 à 43.000 soldats en moins de deux ans. Les chefs militaires de l’OTAN réclament toujours plus de troupes pour faire face à la résurgence des talibans.