DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouvel an chinois marqué par les conséquences des intempéries

Vous lisez:

Un nouvel an chinois marqué par les conséquences des intempéries

Taille du texte Aa Aa

Bienvenue dans l’année du rat. La Chine a fêté le nouvel an du calendrier lunaire en tirant des feux d’artifice géants, notamment à Pékin. Une année synonyme de Jeux Olympiques.
Mais les festivités, les plus importantes pour le monde chinois, ont pour beaucoup, des accents de tristesse après les intempéries de ces dernières semaines.

Dans les temples, on se presse pour prier à l’occasion de cette nouvelle année du rat, signe propice aux rencontres amoureuses, mais aussi aux conflits. Le rongeur n’a en tout cas pas porté chance aux millions d’ouvriers migrants qui n’ont pas pu rentrer dans leurs familles pour le Nouvel An, après les importantes chutes de neige qui ont paralysé les transports dans le centre et le sud du pays.

Aprés trois semaines d’intempéries, les conditions se sont améliorées, mais beaucoup restent privés d‘électricité et d’eau comme cette habitante de Chenzhou: “On prend de l’eau à la pompe des services d’incendie et on emporte chez nous cinq ou six seaux d’eau par jour,” raconte-t-elle. Elle poursuit: “J’espère que les responsables de la ville vont faire quelque chose, on en a assez.”

Le plus dur des intempéries est désormais passé, mais d’après les autorités chinoises, des centaines de milliers voire des millions de personnes vont passer cette période de fêtes dans le froid et l’obscurité.