DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benazir Bhutto tuée par le souffle de l'attentat et non par une balle selon Scotland Yard

Vous lisez:

Benazir Bhutto tuée par le souffle de l'attentat et non par une balle selon Scotland Yard

Taille du texte Aa Aa

C’est la conclusion des enquêteurs britanniques de Scotland Yard qui confortent la thèse du président Pervez Musharraf.

Des conclusions immédiatement rejetées par le Parti du Peuple Pakistanais de l’ancien premier ministre tuée le 27 décembre dernier dans un attentat suicide.

Principale opposante au régime de Musharraf, Benazir Bhutto avait péri à la fin d’une réunion électorale à Rawalpindi.

Les enquêteurs pakistanais sont parvenus aux mêmes conclusions que leurs collègues britanniques comme le précise l’un des chefs de la police pakistanaise : “Il avait des spéculations sur une attaque perpétrée par deux personnes. L’une ayant tiré et l’autre ayant déclenché la bombe. Mais tous les éléments en notre possession montrent que l’attentat a été commis par un seul tueur qui a ouvert le feu et fait sauter les explosifs”.

Jeudi, deux suspects ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’attentat.

Les conclusions de Scotland Yard et de la police pakistanaise interviennent alors que la période de deuil de 40 jours après l’attentat a pris fin hier et à quelques jours seulement des législatives du 18 février où le parti de Bhutto sera dirigé par son fils de 19 ans et surtout par son veuf Asif Ali Zardari.