DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux partis radicaux basques suspendus par la justice

Vous lisez:

Deux partis radicaux basques suspendus par la justice

Taille du texte Aa Aa

Sale temps pour les indépendantistes basques. A un mois des législatives, la justice espagnole suspend deux partis radicaux. Selon le juge Baltazar Garzon, le PTCV, Parti communiste des terres basques, et l’ANV, Action nationaliste basque, étaient sur le point d’intégrer l’ETA. Résultat, plus d’activité politique pour les deux formations pendant trois ans, au moins. Il leur est impossible de participer à des élections pendant cette période.

Les deux partis s’attendaient à cette décision. Le PTCV et l’ANV sont soupçonnés d’avoir, lors de précédents scrutins, servi de prête-nom à Batasuna, le bras politique de l’ETA, hors la loi en Espagne depuis 2002. Dans les prochains jours les deux partis pourraient à leur tour être déclarés illégaux par le tribunal suprême.

Dans ce contexte tendu, la nuit dernière, un engin, caché dans un sac à dos, a explosé près du tribunal de Bergara, au Pays basque. Pas de victimes mais de nombreux dégâts matériels pour un attentat attribué à l’ETA.