DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne : le chef de l'église anglicane estime que l'adoption dans la loi de certaines dispositions de la loi islamique est inévitable

Vous lisez:

Grande-Bretagne : le chef de l'église anglicane estime que l'adoption dans la loi de certaines dispositions de la loi islamique est inévitable

Taille du texte Aa Aa

Reconnaître l’application de certaines dispositions de la Charia en Grande-Bretagne, c’est ce que préconise le chef de l’Eglise anglicane. L’archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, précise néanmoins qu’il n’y pas de place pour les “châtiments extrêmes” et la discrimination envers les femmes.

“Nous ne sommes pas forcément dans une impasse qui opposerait deux systèmes législatifs lorsqu’il s’agit de discuter des lois islamique et britannique… Reconnaître la Charia, c’est reconnaître une méthode de jurisprudence gouvernée par des textes sacrés plutôt que de se baser sur un seul système”.

Des propos qui deffraient la chronique en Grande-Bretagne. La ministre de l’Intérieur exclu une telle démarche. Selon Jacqui Smith “Il n’y a qu’une loi dans ce pays, celle qui a été démocratiquement choisie”, dit-elle. “C’est la loi que je soutiendrai et qui est au coeur des valeurs que toutes les communautés de ce pays partagent.
Pourtant la proposition séduit le responsable du Conseil musulman, Ibrahim Mogra :
“Il est aimable de suggérer qu’il est possible de reconnaître certains aspects de la Charia dans le système britannique. Cela montre la grandeur d’un grand homme, je pense.”
Le chef de l’Eglise anglicane souligne que les règles d’autres religions bénéficient d’une certaine tolérance en Grande-Bretagne, citant par exemple les tribunaux juifs orthodoxes.