DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Budget européen : le débat sur l'après-2013 retardé

Vous lisez:

Budget européen : le débat sur l'après-2013 retardé

Taille du texte Aa Aa

Agriculture, aides régionales et innovation. Le budget européen 2009 souhaité par la Commission maintient les mêmes priorités et son montant reste pratiquement inchangé. Bruxelles renonce en revanche à présenter ses propositions de budget pluriannuel pour l’après-2013. Un terrain trop sensible en cette période de ratification du Traité de Lisbonne. La commissaire au budget, Dalia Grybauskaité :

“Dans le nouveau traité, il y a de très bonnes orientations politiques. Les nouveaux défis sont clairement définis, comme par exemple l’approvisionnement en énergie et les questions environnementales telles que le réchauffement ou encore l’innovation, le besoin d’innovation et de recherche. Ce sont des consensus politiques qui avaient déjà été atteints lorsque le traité était ébauché. Et ils sont utiles pour nous, pour voir comment nous allons dépenser l’argent européen à l’avenir.”

Mais si les Vingt-sept sont d’accord sur les grands principes, le budget est toujours source de conflits. En 2006, lorsqu’ils avaient obtenu un accord à l’arraché sur la période 2007-2013, les gouvernements s‘étaient promis de tout remettre à plat à mi-chemin. Certains comme l’Allemagne et le Royaume-Uni veulent réduire drastiquement les dépenses agricoles, ce que la France refuse. Berlin insiste aussi pour ne pas verser plus de 1% de son revenu national brut au pot commun. Peu étonnant dès lors que Bruxelles hésite à ouvrir la boîte de pandore.