DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De président à Premier ministre : la première russe

Vous lisez:

De président à Premier ministre : la première russe

Taille du texte Aa Aa

La situation est sans précédent en Russie. Un président qui devient Premier ministre, une fois son mandat terminé, seul Vladimir Poutine pouvait se le permettre. La Douma a confirmé l’ancien président au poste de chef du gouvernement, au lendemain de l’investiture de Dmitri Medvedev… comme chef de l’Etat.

“Je suis convaincu que nous avons toutes les possibilités d’augmenter le potentiel concurrentiel de notre économie, a déclaré Poutine, et d’améliorer sa structure en développant les productions les plus innovantes. Nous devons, dans les 10, 15 ans qui viennent, faire partie des 10 meilleurs pays du monde d’après les critères clé de qualité de vie des citoyens.”

L’ex-président russe a promis de stimuler la production de pétrole du pays en abaissant les impôts et il s’est engagé à dompter l’inflation en la maintenant sous la barre des 10%. Il s’est aussi apesanti sur les maux sociaux du pays, la pauvreté, le tabagisme et de l’alcoolisme.

Ce jeu de chaise musicale au Kremlin convainc plus ou moins les Moscovites. “Poutine a de l’expérience, dit un passant emballé, et il a été Premier ministre auparavant, comme vous vous en souvenez sans doute, et il a très bien gèré. Maintenant c’est donc une étape naturelle dans la politique du pays.”
“Poutine n’est pas un spécialiste, déclare une vieille femme, il a fait beaucoup d’erreurs pendant 8 ans, et le pays va mal.”

N’ayant pas droit à un troisième mandat présidentiel, Vladimir Poutine avait depuis plusieurs mois organisé sa succession, reste à savoir qui sera le véritable maître du Kremlin.