DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré la pression internationale, la Birmanie s'ouvre difficilement à l'aide

Vous lisez:

Malgré la pression internationale, la Birmanie s'ouvre difficilement à l'aide

Taille du texte Aa Aa

La situation est pourtante préoccupante après le passage samedi dernier du cyclone Nargis qui a fait selon un bilan officiel plus de 22 000 morts et 42 000 disparus. Des chiffres plus lourds circulent cependant. Une responsable américaine parle de plus de 100 000 morts.

5000 km2 de terres ont été submergées faisant plus d’un million de sinistrés qui manquent de tout : eau potable, sanitaires et médicaments. Leur situation est précaire et s’aggrave chaque jour.

L’aide internationale offerte pourtant massivement arrive lentement. La junte birmane au pouvoir, l’un des régimes les plus fermés du monde ne délivre les visas aux humanitaires qu’au compte-gouttes.

Les Etats-Unis qui avaient annoncé avoir reçu un feu vert de la junte ont finalement fait savoir que l’appareil ne partait plus et qu’ils passeraient par l’ONU.

Les Nations Unies ont exhorté les militaires birmans à faciliter l’aide aux populations sinistrées. Un premier avion du Programme Alimentaire Mondial a atterri ce jeudi à Rangoon, l’ex-capitale du pays particulièrement meurtrie par le cyclone.