DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statu quo monétaire jeudi pour la BCE et la banque d'Angleterre

Vous lisez:

Statu quo monétaire jeudi pour la BCE et la banque d'Angleterre

Taille du texte Aa Aa

Deux fois par an, la banque centrale européenne décentralise les réunions de son conseil des gouverneurs et c’est depuis Athènes jeudi que son Président Jean-Claude Trichet a commenté au cours d’une conférence de presse le nouveau statu quo décidé sur ses taux directeur dont le principal reste donc à 4%.
“Il est très clair que le niveau d’incertitude provenant de la crise des marchés financiers reste élevé, a déclaré le président de la BCE. Par rapport à ce contexte, nous soulignons que le cadrage des
perspectives de moyen et long terme pour l’inflation est de la plus haute priorité pour le conseil des gouverneurs de la BCE”.
Même si le taux d’inflation est passé de 3,6 en mars à 3,3% en avril dans la zone euro, le niveau reste très élevé, tout comme le cours du baril de brut léger américain. Mais de l’autre côté, la croissance a été révisée de 2,6 à 1,7% seulement en 2008 par Bruxelles.
Le perturbateur de croissance c’est bien sur le pétrole et des cours qui n’arrêtent pas de grimper. Près de 124 dolars pour un baril de brut léger américain aujourd’hui : combien demain ?
Réponse d’Anthony Grisanti, trader sur le marché américain.
“Si on se tourne vers l’avenir, les nouvelles sont mauvaises. Je ne vois vraiment rien qui puisse empêcher le marché de grimper très haut, je veux dire 150 dollars le baril. Je ne parle pas de 200 dollars pour l’instant”.
En Grande Bretagne, la Banque d’Angleterre a également opté pour le statu quo, son principal taux directeur restant à 5% après trois baisses depuis décembre dernier, malgré le taux élevé de l’inflation en Grande Bretagne aussi. Mais le prix de l’immobilier a connu sa première baisse annuel depuis 1996, la croissance du secteur des services a ralenti et le secteur industriel s’affaiblit.