DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De jeudi à vendredi, les cours du pétrole brut léger américain ont gagné deux dollars

Vous lisez:

De jeudi à vendredi, les cours du pétrole brut léger américain ont gagné deux dollars

Taille du texte Aa Aa

Vendredi soir le cours du pétrole brut léger américain a dépassé pour la première fois le seuil de 126 dollars à New York, soit une hausse de 2 dollars en vingt quatre heures. Dans le même temps, le baril de Brent dépassait 125 dollars et 60 cents à Londres, poursuivant une course folle débutée par la peur de manquer c’est à dire les craintes concernant l’approvisionnement du marché, auxquelles on ajoputera un pourcentage fluctuant d’intense spéculation.
Le niveau actuel des cours a bien sur des conséquences sur le comportement des consommateurs comme l’explique ce trader du marché pétrolier.
“Bon, on va arriver à un point oú les consommateurs vont dire non, affirme Mark Solazzo. Les gens conduisent déjà moins : ils ne prennent plus n’importe quand leur voiture pour aller faire une course. Ceci joue sur l’offre et la demande et si la demande baisse pour le pétrole alors vous verrez les prix baisser”.
Ces prix très élevés du pétrole brut actuellement, et le caractère inéluctable de sa raréfaction favorisent la prise de conscience en faveur des agrocarburants et plus largement des énergies renouvelables telles que les éoliennes dont le parc augmente très rapidement, en Europe notamment.
Cette nouvelle flambée des cours du brut est d’autant plus inquiétante pour les pays consommateurs qu’elle est déconnectée de la valeur du dollar qui augmente face à l’euro alors qu’on a toujours pensé – d’une façon logique – que seul un dollar faible, en facilitant les achats de brut sur les marchés à terme, provoquait une hausse des cours.