DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise politique semble repartir en Belgique

Vous lisez:

La crise politique semble repartir en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Après des heures de débats au Parlement belge, la majorité flamande a imposé de mettre à l’ordre du jour une proposition qui menace de rendre le pays davantage ingouvernable. Il s’agit de scinder le seul arrondissement électoral bilingue du pays : Bruxelles-Hal-Vilvorde.
Concrètement, quelque 120 000 citoyens belges francophones, se verraient privés de droit de vote dans leur propre pays. Cet arrondissement, connu sous l’acronyme BHV, a été créé en 1963. Véritable enclave francophone, les nationalistes le qualifie de tâche d’huile en territoire flamand.

Immédiatement après le vote, les Francophones ont déposé des amendements. Conséquence : les travaux du Parlement sont suspendus jusqu’au 16 mai. Autre recours possible : le lancement d’une procédure dite du “conflit d’intérêt” qui gèlerait la proposition pendant 120 jours.

Selon certains journalistes belges, le BHV est une bombe à retardement capable de faire exploser le gouvernement de coalition d’Yves Leterme. Pour les plus pessimistes, le dossier du BHV pourrait aussi conduire à l‘éclatement du pays.