DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Serbie doit-elle aller vers l'Europe ou s'en détourner?

Vous lisez:

La Serbie doit-elle aller vers l'Europe ou s'en détourner?

Taille du texte Aa Aa

C’est l’un des grands enjeux des législatives serbes de dimanche. Plus de 6,7 millions d‘électeurs sont appelés à choisir entre pro-européens et eurosceptiques.

Dans le camp des premiers, le président Boris Tadic se trouve conforté par la signature avec Bruxelles la semaine dernière, de l’accord de stabilisation et d’association, premier pas vers l’adhésion de la Serbie à l’Union.
Pour autant, l’alliance pro-européenne est au coude à coude dans les derniers sondages face aux ultranationalistes de Tomislav Nikolic.

Le leader du parti radical serbe, grand rival de Boris Tadic, assure de son côté que la Serbie ne peut répondre aux exigences de Bruxelles, comme remettre le criminel de guerre présumé Mladic à la justice internationale et reconnaître l’indépendance du Kosovo.

Autre euro-sceptique: le premier ministre Vojislav Kostunica dont la formation est troisième dans les sondages. Pour lui, pas question que la Serbie intègre l’Union en étant amputée du Kosovo.

La présidence slovène de l’Union se dit de son côté prête à discuter du processus d’adhésion, même en cas de victoire des ultra -nationalistes.