DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les élections serbes se tiennent aussi sur le territoire du Kosovo ce dimanche. De quoi provoquer la colère de ces Kosovars.

Vous lisez:

Les élections serbes se tiennent aussi sur le territoire du Kosovo ce dimanche. De quoi provoquer la colère de ces Kosovars.

Taille du texte Aa Aa

Pour ces manifestants, ce scrutin est illégal. Quelques 90.000 membres de la minorité serbe sont appelés à voter par Belgrade qui a décidé d’ignorer ouvertement l’indépendance du nouvel Etat proclamée le 17 février. Une initiative qui risque d’accroître encore les tensions entre kosovars albanophones et serbes.

En signe de protestation, les manifestants ont jeté des poubelles devant le siège du gouvernement kosovar et devant le quartier général de la mission de l’ONU, la minuk, censée être la seule habilitée à organiser des élections au Kosovo. Pour autant, même si ce n’est pas le cas,
la minuk et les dirigeants kosovars laissent faire.

De l’autre côté de la frontière du Kosovo, à Bujanovac, au sud de la Serbie,
une autre communauté est appelée à se rendre aux urnes dimanche: la population d’origine albanaise majoritaire dans cette région.
Celle-ci devrait soutenir largement le camp des pro-européens, à l’image du parti albanais qui fait ici campagne pour un rapprochement de Belgrade avec l’Union européenne, estimant qu’il s’agit d’une meilleure perspective pour la minorité albanaise de Serbie.