DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : le bras de fer tourne à l'avantage du Hezbollah

Vous lisez:

Liban : le bras de fer tourne à l'avantage du Hezbollah

Taille du texte Aa Aa

Le discours d’Hassan Nasrallah jeudi soir a mis le feu aux poudres. Peu de temps après sa diffusion à la télé la spirale de la violence s’est accélérée à Beyrouth. Les tirs d’armes automatiques et les explosions de roquettes ont ponctué la nuit. La campagne de désobéissance en est à son troisième jour.
En s’en prennant à son réseau de télécommunication, le gouvernement libanais a déclaré la guerre au Hezbollah a indiqué hier soir le leader du mouvement chiite. Hassan Nasrallah se justifie, voyant ce réseau de télécommunications privé comme un moyen d‘échapper aux écoutese du Mossad. Le gouvernement de son côté condamne une atteinte à la souveraineté de l’Etat libanais.
Le bras de fer entre le mouvement chiite et le gouvernement s’est intensifié depuis l’assaut mené par Israël à l‘été 2006 dans le sud-Liban après l’enlèvement de soldats de Tsahal par le Hezbollah.
Et le blocage parlementaire sur l‘élection du président n’a pas arrangé les choses. Le siège du chef de l’Etat est vacant depuis novembre dernier.