DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : le spectre de la guerre civile plane

Vous lisez:

Liban : le spectre de la guerre civile plane

Taille du texte Aa Aa

Beyrouth s’engouffre de nouveau dans la spirale de la violence… Les combats se poursuivent pour la troisième journée consécutive dans la capitale libanaise entre les partisans du Hezbollah chiite et la majorité anti-syrienne.

Hier d’intenses combats de rue, les premiers depuis la guerre civile en 1990, ont fait des dizaines de victimes. Toute la nuit les tirs d’armes automatiques et les explosions de roquettes se sont fait entendre.

Hier les affrontements se sont intensifiés après le discours virulent du leader du Hezbollah.
Hassan Nasrallah a accusé le gouvernement de vouloir déclarer la guerre au mouvement chiite.

L’armée est déployée en force dans la capitale. De nombreux barrages ont été installés.
Les affrontements ont débuté sporadiquement lors de la grève générale mercredi. Les manifestations ont rapidement dégénéré pour laisser place aux combats. Le spectre de la guerre civile vient à nouveau hanter les libanais.